Zoom sur les surfaces agricoles

Partager sur Facebook

La faible superficie du territoire réunionnais impose plus qu’ailleurs une mobilisation optimale des surfaces disponibles.

Le code rural prévoit au niveau national une procédure dite « terres incultes » afin de remettre en culture des surfaces non cultivées ou manifestement sous exploitées en zone agricole.

Depuis les années 80, la spécificité ultramarine a été reconnue en la matière et la procédure est particulièrement active sur notre territoire.
Depuis 2008, les recensements des friches ont permis de dénombrer quelques 6 450 ha de friches pour lesquelles la procédure a été mise en œuvre. C’est ainsi que 2 580 ha ont été remis en exploitation dont 41 % en faveur de la canne.

Les étapes de la procédure « terres incultes »

Durant les Etats Généraux de l’Outre-mer en 2009, l’ensemble des départements d’Outre-mer a souligné la nécessité de simplifier et d’assouplir ce dispositif afin qu’il soit de plus en plus efficace.
La Loi de Modernisation de l’Agriculture et de la Pêche (LMAP) de 2010 a répondu à cette attente en renforçant le dispositif juridique pour le monde agricole ultra-marin.

Visuels(s) attaché(s) à l'article