Aménagement du territoire

Retour à la liste des articles

Construire la ville de demain

Partager sur Facebook

Avec de la volonté, il y a de la place pour tous.

L’étalement des villes est devenu une question centrale dans les problématiques

d’aménagement durable :

  • Consommation importante de ressources,
  • Emissions de gaz à effet de serre,
  • Difficultés d’approvisionnement et de transport,
  • Augmentation des coûts de fonctionnement pour la collectivité,
  • Accentuation des inégalités sociales.

Il est donc aujourd’hui indispensable de structurer les villes réunionnaises et d’utiliser prioritairement les 2 500 hectares de parcelles vides déjà classées U (urbanisable) ou Au (à urbaniser) afin de renforcer le tissu urbain existant, vecteur indispensable d’un « vivre ensemble » harmonieux.

Des travaux de modélisation, menés par l’Université de La Réunion, ont montré que ces dents creuses (U et AU non bâties) et réserves foncières assimilables à des friches urbaines, pouvaient accueillir le million d’habitants attendu à La Réunion.

La ville a tous les moyens de se construire sur la ville.

Si le constat est relativement bien partagé, il s’avère plus difficile de faire évoluer dans les faits les processus complexes de construction de la ville. La difficulté à repenser la ville, réside parfois dans les schémas de pensée de chacun. En effet, des raccourcis opposent un mode de vie rural, souvent imaginaire et auquel sont assimilées toutes les qualités, à la ville dense, qui serait synonyme de tours et de mal vivre.

Or, de nombreux exemples sont là pour nous prouver que la densité peut augmenter tout en respectant l’identité et le patrimoine réunionnais.

A titre d’illustration, l’îlot Rieul, à Saint-Denis, entre les rues Félix Guyon et Maréchal Leclerc atteint aujourd’hui 123 logements à l’hectare sur un secteur patrimonial à forte qualité architecturale.

Visuels(s) attaché(s) à l'article